La chimio elle-même, en plus de tous les autres effets délétères, entraîne « une atrophie musculaire et une perte de l’élasticité musculaire très précoces », (suite…)