Au Royaume-Uni comme en France, on pratique moins de sport après un cancer. C’est le résultat d’une étude sur plus de 16.200 anciens malades. 

bjc200Parue dans British Journal of Cancer fin novembre, cette étude porte sur 16.282 individus ayant souffert d’une pathologie cancéreuse. Elle montre qu’en général, ces personnes adoptent des comportements plus sains que les autres : elles mangent davantage de fruits et légumes et cessent de fumer plus souvent.

En revanche, elles effectuent moins d’activité physique, ce qui conduit les auteurs de l’étude, notamment David Morrison et Philip Mcloone de l’université de Glasgow, à conclure sur la nécessité d’une incitation plus grande à reprendre une activité après la maladie.